Comment les cyclistes professionnels peuvent-ils travailler sur leur endurance à long terme ?

cyclistes professionnels

Publié le : 13 mars 20234 mins de lecture

La pratique du vélo est de plus en plus répandue. En tant que discipline sportive bénéfique notamment pour la santé, même à faible intensité, la pratique du vélo est un moyen qui permet à chaque pratiquant de préserver son système cardio-vasculaire. En faisant travailler les muscles cardiaques du corps, elle garantit en effet une meilleure vascularisation. De plus, ce sport est vivement conseillé aux personnes qui souhaitent garder la ligne.

Plus qu’une passion, la réalité est tout autre pour les cyclistes professionnels. Participer à des compétitions, gagner… la discipline est plus exigeante pour eux, tant sur le plan physique que psychologique. Par exemple, ils doivent travailler leur endurance sur le long terme grâce à la mise en place de trois techniques. Si vous souhaitez en savoir plus, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

Augmenter la durée des séances !

Votre coach sportif vous le dira, un athlète cycliste doit augmenter la durée de ses séances au fil du temps. L’objectif est d’habituer le corps à l’activité et à fournir un effort plus long sans trop s’épuiser. En un mois, vous constaterez une grande amélioration de votre endurance et de votre capacité à pédaler plus loin sans vous fatiguer.

Fixez-vous ensuite l’objectif d’augmenter votre effort une fois toutes les deux semaines. Pourquoi ne pas commencer par augmenter votre séance de 20 minutes, puis de 30 minutes ? Si la durée d’une sortie à vélo doit toujours dépasser 1 heure 30, un professionnel est obligé de pédaler jusqu’à 2 heures 30. Cela permettra à l’organisme de gérer efficacement les changements dans l’utilisation des ressources énergétiques. Il est recommandé, par exemple, de parfaire la respiration lors de la pratique du vélo, d’optimiser la musculature, etc. Notez toutefois que la prise en compte de votre état de santé joue un rôle crucial. Demandez conseil à votre entraîneur pour savoir si cela vous convient ou non.  Pensez à suivre ce lien pour en savoir davantage.

Faire des exercices de renforcement musculaire !

La musculation n’est pas seulement indispensable pour ceux qui veulent prendre de la masse. Il est également indispensable à de nombreux champions cyclistes. Les raisons ? La capacité à maintenir son effort le plus longtemps possible dépend de l’endurance musculaire. En faisant quelques séances de fentes, de gainage ou de burpees deux fois par semaine, vous vous protégez en même temps des contractions musculaires. Vous avez du mal à choisir vos activités ? Préférez l’électro-musculation.

Parallèlement, apprenez à gérer l’intensité de l’effort que vous fournissez en pédalant. Pour les particuliers comme pour les professionnels, les séances de vélo ne doivent jamais être trop dures ou trop faciles. Le but étant d’améliorer l’endurance, être fatigué après une heure d’entraînement ou ne rien ressentir après 2 heures ne sera pas bénéfique.

Si possible, calculez votre PMA (puissance maximale aérobie). Cela vous aidera à adapter votre rythme et votre durée d’entraînement à vos objectifs. Par exemple, 60 % de la PMA est nécessaire si vous roulez pendant 2,5 heures.

Suivre un régime alimentaire équilibré !

Bien que peu de gens en parlent, l’alimentation joue un rôle important dans l’optimisation de l’endurance cycliste. Pour cela, il faut s’hydrater correctement. Alors qu’une personne sans activité physique a besoin de 1,5L d’eau par jour, un cycliste professionnel a besoin de 3L d’eau. N’hésitez pas à ajouter de la poudre isotonique à vos boissons. Elle vous apporte tous les nutriments que votre corps perd en transpirant.

Mangez des aliments riches en protéines et en hydrates de carbone pendant vos entraînements. Vous pouvez parfaitement emporter une barre énergétique pour vous protéger des crampes musculaires ou un fruit. Évitez les substances grasses.

Plan du site